Notre Chlorella cultivée sous tube de verre révèle qu’elle est une des Chlorella les plus pures du marché, tant au niveau de sa pureté vis à vis des métaux lourds que sur la garantie d’absence de contaminations en algues bleues.

Une analyse comparative entre différentes Chlorelles du marché donne des résultats édifiants sur les teneurs en métaux lourds et les contaminations indésirables dues à divers polluants.

Voir les résultats ci-dessous:

Analyses de plusieurs chlorella concurrentes

Analyses de plusieurs chlorella concurrentes prouve la purete de la Chlorella Echlorial

La Chlorella Echlorial® est produite dans des tubes de verre. Ce mode de culture fermé, parfaitement contrôlé permet d’éviter toute contamination par les algues bleues donc de garantir l’absence de toxines.

Les systèmes à ciel ouvert, dans les cultures en étangs, en Asie du Sud-Est et aux USA, ne permettent pas toujours d’exclure la flore commensale indésirable, par exemple les algues bleues.

De nombreuses algues bleues sont connues pour produire des toxines.

Une consommation régulière de produits ainsi contaminés peut être dommageable pour certains organes tels que le foie.

La détection des algues bleues peut se faire par un contrôle au microscope ou/et par la recherche des toxines produites par ces algues telles que la microcystine.

Contamination de chlorella par des microcystines

Contamination de chlorella par des microcystines

Résultats:

Cette observation montre la contamination de l’échantillon de chlorelles par les algues bleues (des micro­cystines (soulignées par les flèches rouges)) L’échantillon observé est composé de comprimés de Chlorella « BIO-Chlorella », Cette Chlorella est produite en Chine et commercialisée dans toute l’Europe, Cette Chlorella revendique être composée à 100% de chlorelles issues d’une culture biologique

Microcystines dans des chlorella vue par spectro MALDI-TOF

Microcystines dans des chlorella vue par spectro MALDI-TOF

Certaines Chlorella révèlent la présence de toxines telles que des microcystines qui sont les témoins de présence d’algues bleues

La limite de détection est de 0,4mg par kg de biomasse d’algues.