Différents modes de culture des micro algues

Industriellement, trois procédés de production des micro algues sont actuellement utilisés :

• En réacteurs hétérotrophes ou fermenteurs (entièrement clos)
• En bassins à ciel ouvert
• Sous tubes de verre (photobioréacteur)

Fermenteur

Fermenteur – Echlorial®

De ces modes de culture sont produites des Chlorelles aux propriétés et compositions variables. Selon qu’elles sont produites à la lumière ou non, à l’air libre ou pas, leur composition sera différente notamment dans leur teneur en vitamine B12, avec des bactéries associées ou non ….

Les procédés en milieu hétérotrophique n’utilisent pas la réaction de photosynthèse de l’algue. Celle ci se développe alors en consommant les sucres qu’elle trouve dans son milieu de culture. Cette Chlorella ne contient pas de vitamine B12.

Plus de la majorité des Chlorella cultivées et consommées dans le monde est produite en réacteurs hétérotrophes de type fermenteurs. Il est donc possible de trouver sur le marché des Chlorella très peu chères.

La production des Chlorella en photo bio réacteurs ou dans des tubes de verre, est plus de 10 fois plus couteuse qu’en réacteurs hétérotrophes. Quant à la production en bassins ouverts elle est seulement 5 fois plus élevée que la production la moins couteuse.

Ces coûts industriels expliquent que très souvent les producteurs en bassin à ciel ouvert commencent la production en réacteurs hétérotrophes puis poursuivent en bassins ouverts pour la phase finale.

Ces coûts industriels expliquent également que l’on trouve dans le commerce de plus en plus de Chlorella dites cultivées dans un milieu entièrement clos (en fermenteur). Elles sont donc garanties pures mais comme elles ne contiennent pas de vitamine B12, celle ci leur est ajoutée. Ces chlorelles sont donc rendues «riche en vitamine B12» mais elles ne sont pas «naturellement riche en vitamine B12». Selon le type de vitamine B12 ajoutée, il n’est pas certain qu’elle soit correctement bio absorbée par l’organisme.

Bassin à ciel ouvert d algues

Bassins à ciel ouvert (Asie, Amérique) – Echlorial®

Les productions en bassins à ciel ouvert ne peuvent pas éviter le contact avec l’environnement et ses contaminants, qu’ils proviennent de l’air (le vent, les insectes, les oiseaux), mais aussi de l’eau (la pluie), la terre (les poussières). Il est nécessaire de stériliser les productions ainsi obtenues.

Le mode de stérilisation physique utilisé, sur des chlorelles cultivées en bassins ouverts, ne peut éviter de casser les cellules de Chlorella. D‘un inconvénient technique les promoteurs de cette Chlorella en on fait un argument de vente en expliquant que les cellules de la Chlorelle devaient être ouvertes pour être digestes. Ceci est bien évidemment faux puisque la membrane de la chlorelle s’ouvre naturellement sous l’effet de l’acidité de notre estomac et elle reste non assimilable par notre organisme.
Par contre on peut considérer que le mode de stérilisation physique employé, qui provoque l’éclatement des cellules de Chlorella, dégrade à terme le produit dont les cellules, désormais ouvertes, ne protègent plus leur précieux contenu.

 

Photobioreacteur

Le Photobioréacteur utilise la photosynthèse naturelle mais protège la micro algue des pollutions extérieures – Echlorial®

La production en photo-bio-réacteurs ou en tubes de verre, s’effectue en milieu entièrement contrôlé et sécurisé. Tous les «entrants» sont sous contrôle. La photosynthèse, favorisée par la lumière naturelle, permet à la plante de se développer.

Moins de 1% de la production mondiale est cultivée dans ces conditions. Mais seule ce type de production, sous tubes de verre, peut permettre de garantir le meilleur niveau de qualité de la Chlorella. Les coûts de production de cette Chlorelle imposent des prix de ventes plus élevés par rapport aux autres Chlorella, c’est le prix de la qualité.

Il n’existe qu’une seule production industrielle de Chlorelles en France. Il s’agit d’une Chlorella cultivée en fermenteur. Elle est située à Lestrem. Elle est entrée en production en 2014.

 

 

Commentaires

  1. Le 31/05/2017 à 02:47 Philippe Robelin

    BONJOUR…….Bravo pour votre belle production de Chlorela B12 NATURE.
    Produisez vous de la SPIRULINE également sous tubes de Verre pour la sécurité Sanitaire ?
    MERCI

  2. Le 31/05/2017 à 05:20 Muriel Cathaud, Docteur es Sciences

    Bonjour, oui notre Spiruline est cultivée sous tubes de verre :
    https://www.echlorial.fr/fr/content/28-spiruline-echlorial

Réagir