Conseils utilisation : Chlorella et Spiruline + Contre-Indications

La chlorella, encore appelée chlorelle, et la spiruline, sont des aliments. Ils ne sont pas des médicaments. La chlorella et la spiruline ne s’inscrivent pas dans la pharmacopée occidentale. Pourtant la littérature scientifique est riche de publications et d’articles reconnus qui décrivent leurs effets bénéfiques sur notre santé.

Des laboratoires pharmaceutiques cherchent à extraire de la chlorella des principes actifs pour enrichir leurs médicaments. Les conditions économiques ne semblent pas encore satisfaisantes à ce jour.

La chlorella et la spiruline sont en général proposée à l’état « brut ». Après séchage elles sortent de production sous forme de poudre ou en paillettes selon les procédés de production. Sur le marché on les trouve en poudre ou paillettes, ou encore, en gélules ou en comprimés.

Il n’a jamais été démontré de différence de digestibilité ni d’efficacité entre les cellules intactes ou éclatées de chlorelle, proposées par certaines marques. On peut trouver de la phycocyanine, le pigment bleu extrait de spiruline, qui est un excellent antioxydant.

Environ 80% des nouveaux consommateurs, perçoivent les effets positifs de la chlorelle avant la fin du premier mois (*).

Extrait de témoignages : « la chlorella pour moi … c’est une surprise totale »

 

Où trouver Chlorella Bio ultra pure ?

Cultivées en ★ Europe ★ sous tube de verre

Découvrez la Premium Chlorella Bio →

 

 

Posologies et dosages : objectif prévention santé

Les dosages et durées sont donnés à titre indicatif et sont des valeurs moyennes à ajuster selon ses propres réactions.

Pour les adolescents et les adultes

Les expériences montrent qu’une prise quotidienne de 2 à 5 g* pour les adultes (en 1, 2 ou 3 fois prises dans la journée) de chlorella ou de spiruline a des effets significativement positifs sur la qualité de vie. Pour un objectif de prévention santé, les médecins et nutritionnistes conseillent de prendre 3 à 5 g par jour de chlorella ou de spiruline ou alors 2 à 3 g par jour de chlorella et autant de spiruline.

(*) Etude clinique sur la qualité du lait maternel
Une étude clinique a été publiée par des scientifiques japonais (Nakano S. 2007) [1] Elle a été réalisée sur des femmes ayant consommé quotidiennement de la chlorella durant leur grossesse (6g/jour). L’étude révèle une diminution de la quantité de dioxine dans le lait et une augmentation de la teneur en immunoglobuline. La chlorella permet une meilleure pureté du lait maternel et suggère un bénéfice immunitaire pour la santé des nourrissons.

(**) Etude sur l’alimentation des végétariens
Des études ont prouvé que la vitamine B12 était bien présente dans les comprimés de chlorella cultivée en lumière naturelle et que cette dernière était bien active pour l’homme contrairement à plus de 80% de la B12 contenue dans la spiruline. Les chercheurs Rauma et col. 1995 [2] ont montré, dans une étude menée sur deux ans, que l’alimentation des végétariens peut être suffisamment complémentée en vitamine B12 bio-disponible issue de la chlorella.

 

Dosage pour les enfants

Il est possible de donner de la chlorella ou/et de la spiruline aux enfants. Pour les jeunes enfants il conviendra de donner de la poudre (ou des comprimés broyés). Les posologies sont à ajuster au poids de l’enfant en proportion des recommandations pour adulte (soit par exemple, pour un enfant de 20 kg la quantité est d’environ 1 g de comprimés broyés (ou une cuillère à café rase de poudre).

 

Conseils pour nos animaux de compagnie : chiens, chats

Il est recommandé de donner aux animaux de la poudre ou des comprimés broyés. Toutefois certains animaux apprécient beaucoup de croquer dans les comprimés. Pour les animaux à poils, tels que chiens et chats, donnez 1 à 3 % en poids de la ration alimentaire journalière de chlorella ou de spiruline ou d’un mélange chlorella et spiruline.

Extrait de témoignages : « notre chienne épileptique … était condamnée »

 

Posologie : objectif détox naturelle

Pour une désintoxication naturelle des métaux lourds le Dr KLINGHARDT conseille l’usage de la chlorella associée à l’allium ursinum (ail des ours) et au Coriandum (Coriandre).

Avant d’entreprendre un traitement de désintoxication intense, tel que celui du Dr Klinghard, il est vivement conseillé de consulter son dentiste. Celui-ci pourra vérifier la nécessité d’extraire les amalgames s’ils sont récents. En effet, selon les cas, il peut ne pas être conseillé d’extraire des amalgames anciens (plus de 10 ans) eu égard aux risques associés à leur dépose.

En cas d’une programmation d’extraction d’amalgame(s), il conviendra de commencer à prendre d’une chlorella ultra pure le plus tôt possible avant l’intervention, afin de tester les réactions et d’ajuster les prises en conséquence.

Extraits de témoignages : « intoxication aux métaux lourds importantes » ou « Electro hypersensibilité, fibromyalgie, chlorella : le début d’un petit miracle ! »

 

Autres objectifs personnels

Vous pouvez nous consulter pour profiter de notre expérience de plus de quinze années d’usage de la chlorella gratuitement, mais compte tenu du grand nombre de sollicitations que nous recevons, sachez que nos consommateurs sont prioritaires.

Extrait de témoignage de professionnels : « Excellents résultats avec la chlorella ! »

 

Contre-indications à la chlorella et à la spiruline

L’ hémochromatose (excès de fer) est une contre-indication à la prise de chlorella et de spiruline qui contiennent du fer bio disponible.

Les personnes qui souffrent d’hémochromatose sans le savoir, font, en règle générale, un rejet immédiat de la chlorella ou de la spiruline. Cette expérience doit les inciter à faire contrôler leur niveau de fer dans le sang. Un excès de fer, comme un manque de fer, sont préjudiciables pour la santé.

La chlorella et plus encore la spiruline contiennent de la vitamine K1, nécessaire à la coagulation sanguine. Si vous êtes sous anticoagulant, la spiruline vous est déconseillée. Pour une prise de chlorella, il vous est recommandé de demander l’avis de votre médecin.

 

Chlorella et Spiruline : Première utilisation

• Les dosages et durées sont donnés à titre indicatif et sont des valeurs moyennes à ajuster selon ses propres réactions.

Il est recommandé de commencer la chlorelle ou la spiruline par 1 ou 2 comprimé(s) par jour puis d’augmenter progressivement jusqu’à la dose souhaitée. La dose moyenne recommandée par complément pris seul est de (2 à 5 g* par jour) ou de moitié pour les deux compléments pris de façon associée. Elle est atteinte en une dizaine de jours.

Si vous choisissez de tester chlorella seule, deux boîtes de 100g de chlorelle pour une cure de 2 mois permettent de commencer à bien ressentir les effets.

Si vous choisissez de tester la spiruline seule, deux boîtes de 100g de spiruline pour une cure de 2 mois permettent de commencer à bien ressentir les effets.

Si vous choisissez de tester la chlorella associée à la spiruline, le duo de 100g chlorella + 100g de spiruline est un bon choix pour démarrer.

* 1 g = env. 3 comprimés de 0,3 g ou 2 comprimés de 0,5 g

Dans de rares cas, certaines personnes ressentent des nausées plus ou moins fortes ou des douleurs lors des premières prises. Votre organisme réagit à l’efficacité de la chlorella ou de la spiruline, c’est bon signe ! Pour plus d’informations, voir le chapitre ci-dessous : effets secondaires des premières prises

Prendre la chlorella vulgaris eChlorial en une, deux ou trois fois selon sa convenance, de préférence avant les repas avec un grand verre d’eau.

 

Remarques importantes concernant les dosages

Dosage de la chlorella : 10 à 15 comprimes

Dosage de la chlorella : 10 à 15 comprimes

• La chlorella et la spiruline conviennent au plus grand nombre. Elles sont consommées depuis des millénaires.

• Nous sommes tous des êtres complexes et même si nous avons quelques points communs, nous sommes un ensemble de caractéristiques qui nous sont propres et nous portons notre vécu. Il n’y a pas de recette universelle ! Ainsi, même si nous nous ressemblons, nous sommes tous des êtres uniques. Nos capacités d’absorption, nos capacités d’élimination mais aussi toutes nos réactivités physiologiques, nos niveaux de pollution, sont des données qui nous sont personnelles.

• Il ne faut pas oublier également que nos besoins varient dans le temps, selon la saison, notre état de fatigue, de stress …Certains se satisferont de deux cures de 3 ou 4 mois par an, d’autres prendront la chlorella tout au long de l’année. Certains prendront 5g de chlorelle par jour en moyenne alors que d’autres seront satisfaits avec 3g ou d’autres encore auront besoin de 10g. Certains préfèrerons prendre chlorella associé à la spiruline en divisant par deux les doses de chacun des compléments utilisés seuls. D’autres choisirons de prendre la chlorella et la spiruline de façon alternée. C’est à chacun de définir et d’ajuster ses dosages. Si vous êtes en quête de tonus, l’association est recommandée.

• Pour connaitre ses propres besoins il faut se mettre à l’écoute des réactions de son corps, de son être tout entier.

• Les recommandations sur les dosages de la chlorella n’ont d’autre but que de guider nos premiers pas, mais très vite il faut trouver son juste dosage en fonction de ses besoins spécifiques.

 

Recommandations

Mesures poudre chlorella spiruline

Mesures poudre chlorella spiruline

Prendre la chlorella seule éloignée de toutes prises de médicaments (ex : pilule contraceptive) d’au moins une heure (idéalement prendre la pilule le soir et la chlorella le matin). Pour un objectif d’entretien avec une prise simultanée, prendre la chlorella le matin et la spiruline le soir.

 Prendre la chlorella ou la spiruline avant les repas avec un grand verre d’eau. Idéalement prendre son repas 30 mn plus tard.

Il est recommandé de ne pas prendre la chlorella au même moment que la spiruline pour profiter au mieux de l’absorption de la «vraie» vitamine B12 contenue dans la chlorella. La chlorella et la spiruline sont complémentaires dans leurs compositions et leurs effets. Selon nos besoins du moment, il peut être intéressant de les prendre en association mais pas au même moment de la journée.

Pour profiter au mieux du fer bio-assimilable contenu dans la Chlorelle, il est  recommandé de ne pas prendre de thé au même moment que la chlorella car le thé limite l’assimilation du fer.

Il est toujours préférable de choisir la poudre ! Elle est jugée plus efficace par bon nombre de consommateurs. Nous ne savons pas véritablement confirmer si la poudre est plus efficace en intensité mais nous pouvons comprendre qu’elle ait des effets plus rapidement ressentis. La très petite taille des cellules de chlorella et de spiruline (taille moyenne de nos cellules sanguines) fait que l’état très dispersé de la poudre permet une mise en contact immédiate avec nos cellules. Cette situation est propice à une plus grande rapidité des effets.

Ainsi cela vaut la peine de consacrer un peu de temps pour faire un petit mélange de la poudre dans une compote, un yaourt, du jus de fruit (utilisation d’un shaker maison).

 

Si vous avez besoin du fer qui est bio-assimilable dans la chlorelle, ne prenez pas votre thé au même moment car le thé en limite l’assimilation. Cela ne vous empêche pas de boire du thé dans la journée.

Pour des effets optimisés la régularité des prises est recommandée.

En complément de la prise de comprimés, l’utilisation de poudre de chlorelle dans la cuisine peut être intéressante si vous consommez du poisson. Il est conseillé de l’incorporer à une température peu élevée (inférieure à 60°C) pour ne pas perdre le bénéfice des vitamines.

Aujourd’hui, tous les poissons, sans exception, contiennent du méthyl mercure et/ou des dioxines. Le poisson est pourtant excellent pour la santé. Consommez le avec de la chlorella ajoutée en fin de cuisson pour garder ses vitamines (1 cuillère à café de poudre).

Recommandations AFSSA [3] sur la consommation de poissons [4] :
Dans son rapport 2003-SA-0380 (Saisine liée n° 2002-SA-0014) [5] l’AFSSA reconnait que c’est dans le poisson que le mercure est sous sa forme la plus toxique. L’Agence recommande aux femmes enceintes, allaitantes et aux jeunes enfants, de limiter leur consommation.

 

Toxicité : effets secondaires de la chlorella et de la spiruline

De possibles perturbations, peuvent être ressenties les premiers jours

La chlorella et la spiruline ont été prouvées totalement inoffensives en consommation pour l’homme ou l’animal, même à forte dose. Aucun problème de surdosage ni d’effet toxique suite à leur consommation n’a jamais été rapporté, que ce soit dans les études sur l’homme ou sur l’animal.

Aucune des études publiées ne font état d’effets secondaires négatifs suite à une consommation de chlorella sauf à évoquer quelques perturbations gastro-intestinales ou parfois quelques nausées en début de prise sans perdurer (Merchant 1990) [6].

Si des réactions se manifestent lors des premières prises, il convient d’ajuster le dosage.

 

• Perturbations gastro intestinales ( potentiellement ressenties les premiers jours avec la chlorella )

La chlorella va immédiatement stimuler l’activité intestinale. Ainsi, un léger dérèglement, avec de possibles ballonnements peuvent apparaître les premiers jours. Ils ne durent pas !

 

• Que faire en cas de perturbations intestinales suite aux premières prises de chlorella ?

Si le transit augmente trop, trop vite, créant une gêne importante, il est recommandé de diminuer la dose, voire même de l’arrêter quelques jours, si la réaction est trop forte. En général la majorité des nouveaux consommateurs voit leur transit augmenter les premiers jours sans occasionner de véritable gêne. Il peut être sage de commencer un début de weekend !

Si le transit est ralenti, il convient d’augmenter rapidement les doses (20 g, voire plus, et sa consommation d’eau (une eau riche en magnésium de préférence). Ce cas concerne environ environ 20% des personnes. Tout doit rentrer dans l’ordre en quelques jours (une dizaine tout au plus).

Certaines personnes manifestent en tout début de prise de chlorella ou de spiruline des sensations nauséeuses. Celles-ci sont l’expression d’une réaction hépatique. La chlorella et la spiruline nettoient nos émonctoires, donc notre foie. L’activation du nettoyage peut faire réagir le foie surtout s’il est fragile ou engorgé.

 

• Que faire en cas de nausées après la prise de chlorella ou de spiruline ?

Si les nausées sont trop inconfortables, il convient d’arrêter les prises jusqu’au retour à la normale. Vous pourrez reprendre mais en commençant par 1 comprimé par jour. Montez ensuite très progressivement de façon à permettre à votre foie d’accepter cette stimulation qui à terme lui sera particulièrement bénéfique. Il peut s’avérer utile de procéder à un nettoyage préalable du foie avec des produits naturels tel que le Chardon Marie. Il est bien de boire un jus de citron tous les matins à jeun (dans un peu d’eau tiède et de miel). La reprise de la chlorella ou la spiruline pourra ensuite reprendre très progressivement (consultez un(e) naturopathe).

 

• Apparition de douleurs (potentiellement ressenties les premiers jours avec la chlorella)

Même si elles sont rares, des douleurs ou une situation d’inconfort peuvent être ressenties lors des premières prises. Elles peuvent être dues au démarrage du processus de désintoxication (c’est effet détox). Ces effets sont différents d’une personne à une autre en nature et en intensité, selon les types et le niveau de pollution. Ils ne concernent qu’une minorité de personnes (environ 10%).

Parmi les effets les plus cités sont : maux de tête, sinusite, douleurs articulaires, humeur dépressive, vertiges, tremblements.

 

• Que faire en cas d’apparition de douleurs liées à l’élimination des polluants (métaux lourds ..) ?

Les effets secondaires doivent disparaître en quelques jours. Pour accélérer leur disparition, il est recommandé d’augmenter rapidement les doses pour accélérer la rapidité d’élimination des produits toxiques que la chlorella ou la spiruline auront pu déloger(*)

(*) Extrait de l’article de Michel Dogna [7]:

« si la prise de chlorella fait apparaître des symptômes qui peuvent être liés aux métaux lourds tels que: maux de tête, humeur dépressive, douleurs dans les membres, engourdissements, vertiges tremblements, etc il faut augmenter la dose de chlorella jusqu’à disparition des symptômes (jusqu’à 15 à 30 comprimés (3 à 9 g)  4 fois dans une journée, répétée à intervalles de 8 à 10 jours. Réduire ensuite petit à petit les doses et les intervalles jusqu’à atteindre une prise quotidienne normale. »

Explication : l’augmentation rapide de la quantité de chlorelle va accélérer l’élimination des produits toxiques dont elle a provoqué la « remise en circulation »  et ainsi diminuer les symptômes associés.

 

Dois-je prendre de la chlorella tout au long de l’année ?

Rappel : la chlorella et la spiruline sont des aliments.

• Il est tout à fait possible, selon ses propres besoins, de prendre de la chlorella ou/et de la spiruline tout au long de l’année.

• On peut consommer la chlorella et la spiruline par cures. Dans ce cas il est recommandé de faire deux cures par an d’environ 3 mois, au printemps et en automne.

• Pour des effets optimisés il convient de consommer la chlorella de façon régulière.

 

Où trouver Chlorella Bio et Spiruline Bio de qualité ?

Cultivées en ★ Europe ★ en milieu parfaitement protégé. Pures. 100% Naturelles.

Découvrez la Premium Chlorella Bio →

 

Conseils utilisation : Chlorella et Spiruline + Contre-Indications
4.6 (91.96%) 107 votes

Sources

[1] Nakano S, Takekoshi H, Nakano M. «Chlorella pyrenoidosa supplementation decreases dioxin and increases immunoglobulin concentrations in breast milk». J Med Food. 2007 Mar;10(1):134-42.

[2] RAUMA AL., Torronen, R., Hanninen, O., Mykkanen, H.: Vitamin B12 status of long-term adherents of a strict uncooked vegan diet (« living food diet ») is compromised; J. Nutr. 1995, 125(10), 2511

[3] Agence Française de sécurité sanitaire des aliments – Saisine 2002- 004 AFSSA

[4] Rapport AFSSA sur Consommation de poissons et exposition au méthylmercure

[5] AFSSA – Saisine n° 2003-SA-0380 liée à la saisine n° 2002-SA-0014

[6] MERCHANT RE, Rice CD & Young HF. Dietary Chlorella pyrenoidosa for patients with malignant glioma: effects on immunocompetence, quality of life, and survival. Phytother Res (1990) 4: 220-230.

[7] Article de Michel Dogna du Journal Soignez vous N°26 ‘’Mort lente par les métaux lourds » (Editeur: Sté Santé Port Royal (éditrice des revues « Quelle santé », « Plantes & Santé », Principes de Santé » et « Pratiques de Santé »)

Conseils utilisation : Chlorella et Spiruline + Contre-Indications
4.6 (91.96%) 107 votes