Nos intestins “pensent” avec 200 millions de neurones

Nos intestins “pensent” avec 200 millions de neurones
Rate this post

Le documentaire Le ventre, notre deuxieme cerveau de Cécile Denjean (France 2013, 55 min) diffusé sur Arte, est une passionnante enquête scientifique récompensée le 6 octobre  par le Grand Prix « AST – Ville de Paris » au festival Pariscience 2014.

Les scientifiques nous montrent que le cerveau de notre boîte crânienne n’est pas le seul maître à bord. Ils nous expliquent que les millions de neurones de notre ventre et les centaines de milliards de bactéries avec lesquelles nous vivons en symbiose, influencent nos émotions et notre personnalité !

Nous sommes composés de plus de bactéries que de cellules humaines : nous sommes + bactériens qu’humain !

Nous qui pensions que notre composition biologique avec ses millions de cellules humaines représentait notre petite personne ! et bien NON, chaque être humain que nous sommes est à lui seul un écosystème qui héberge plus de bactéries qu’il y a d’étoiles dans notre galaxie.

Le nombre total de nos cellules humaines est inférieur au nombre de bactéries qui nous habitent. Ainsi, nous faisons corps avec la nature ! Nous sommes des écosystèmes bactériens, baignant dans un environnement bactérien, assurant avec ce dernier une continuité biologique.

 

Ces petites bêtes qui dominent les grosses !

Cellules gastriques. Credit: Jpogi

Cellules gastriques. Credit: Jpogi

Notre population bactérienne sans laquelle nous ne pourrions vivre a de l’influence sur, non seulement Qui nous sommes, mais également sur “Comment” nous sommes !
Notre population bactérienne ou microbiote, a été classée en trois catégories distinctes appelées « entérotypes ». Ces entérotypes se distinguent par la quantité d’énergie qu’ils fournissent.
Nous sommes donc défini par notre entérotype (groupe microbiote) comme nous le sommes par notre groupe sanguin !

Notre microbiote, tout comme notre patrimoine génétique, influence énormément notre santé. Il semblerait que des bactéries, ou parfois l’absence de certaines bactéries, soient responsables de l’émergence de certaines pathologies. Ainsi, les scientifiques ont montré que l’analyse de nos bactéries intestinales pourrait révéler des prédispositions au diabète de type II, à des maladies cardiovasculaires, à des maladies du foie…

 

Notre ventre est un concentré d’intelligence, il influence nos émotions !

200 millions de neurones tapissent les parois de notre intestin. C’est la même quantité de neurones qui compose le cortex d’un petit animal (un chien par exemple) !
Nous savions que nos émotions avaient une influence sur notre ventre. Les scientifiques ont découvert que notre ventre influence aussi nos émotions.
Celui que nous appelons notre deuxième cerveau est en fait notre premier cerveau ou encore notre cerveau originel. Nous disposons donc, d’un cortex cérébral et d’un ventre. Ces deux cerveaux sont reliés, ils communiquent sans cesse.

• Le cortex : le cerveau du haut avec un système nerveux central
• Le ventre : le cerveau du bas avec un système nerveux entérique

L'estomac, un concentré d'intelligence

L’estomac, un concentre d’intelligence

Nos deux systèmes nerveux sont connectés. Ils communiquent selon un même langage via le nerf vague. Cerveau et ventre utilisent les mêmes mots pour communiquer, ce sont les neurotransmetteurs.

Les scientifiques considèrent que les maladies ayant pour syndrome l’intestin irritable sont une conséquence d’un défaut de communication entre les deux cerveaux. Les neurones de l’intestin sont rendus hypersensibles. Bien des mystères entourent encore ces maladies.

La sérotonine est un mot ou neurotransmetteur dont le sens change selon le contexte. Dans le cerveau du haut, la sérotonine signifie bien être. Dans le cerveau du bas, la sérotonine rythme notre transit intestinal et notre système immunitaire.

95 % de la sérotonine est produite dans notre ventre. Elle agit au niveau du tube digestif et circule dans notre sang. Elle rejoint l’hypothalamus, cette partie de notre cerveau du haut qui gère nos émotions.

Nous savions que nos émotions avaient une influence sur notre ventre, maintenant nous savons que notre ventre influence aussi nos émotions.

 

Notre intestin est une fenêtre ouverte sur notre cerveau

Le système nerveux

Le système nerveux

De par les similitudes anatomiques entre les neurones du cortex et ceux de l’intestin, les scientifiques savent maintenant que l’intestin est une fenêtre ouverte sur le cerveau. Alors que les prélèvements dans le cerveau sont extrêmement délicats et sont pratiqués en général en post mortem, les biopsies intestinales peuvent être pratiquées en routine.
Les scientifiques ont montré que des biopsies de parois intestinales permettent de faire un diagnostic précoce de la maladie de Parkinson. Cette pathologie provoque des troubles digestifs importants qui se manifestent une vingtaine d’années avant l’apparition des premiers troubles moteurs. Un tel diagnostic précoce de la maladie permettra une meilleure prise en charge.

Cette approche constitue une avancée exceptionnelle de la médecine vis-à-vis de cette pathologie neurologique qui touche de plus en plus de personnes. Elle laisse espérer d’autres possibilités pour des maladies neurologiques comme la dépression, l’Alzheimer, l’autisme ou autres maladies mentales.

Dans un proche avenir nous pourrons déceler des maladies ou des prédispositions à des maladies par la simple observation de notre intestin.

 

 

En résumé

Nous pensions être des organismes supérieurs dotés d’1 Cerveau, alors qu’en fait nous ne sommes que de simples véhicules bactériens, des écosystèmes sous l’influence de 3 cerveaux interconnectés, interdépendants ; le cerveau du haut (celui que l’on croyait tout seul), notre ventre et notre microbiote.

Nos trois cerveaux font ce que nous sommes, ils nous dictent comment nous sommes !

 

La Chlorella régule le transit intestinal

La Chlorella régule le transit intestinal

En conséquence

Il est capital de veiller à l’entretien d’un bon équilibre intestinal, en :

• Évitant les antibiotiques, les antalgiques, les anxiolytiques, les antidépresseurs ….
• Soignant sa nourriture, autant en quantité qu’en qualité
• Maintenant une bonne hygiène de vie, notamment par des activités physiques quotidiennes, des temps de repos suffisamment réparateurs, des stress contrôlés …

Pourquoi les micro-algues comme la Chlorella sont-elles aussi précieuses et réparatrices pour notre santé ? Ne serait-ce pas, en premier lieu, parce qu’elles permettent le nettoyage et l’équilibre de notre intestin ?

L’immense majorité des consommateurs de chlorella rapportent une régulation rapide du transit intestinal, suivi d’une impression d’apaisement et d’un bien être générale.

 

 

Lire les témoignages →

 

Visitez la boutique →

Sources
Nos intestins “pensent” avec 200 millions de neurones
Rate this post

“Le ventre, notre deuxieme cerveau de Cécile Denjean, France 2013, 55 min – ARTE

Commentaires

  1. Le 07/11/2018 à 13:22 Retiox

    Est ce que le cœur est un des cerveau de notre corps ?

  2. Le 07/11/2018 à 14:03 admin_echlorial

    Avec 40,000 neurones, le cœur pourrait éventuellement être considéré comme un de nos cerveaux. Mais tous nos organes et leurs intelligences respectives sont importants…La peau, par exemple… Après nous dérivons plus sur des discussions d’ordres philosophiques ;-)