Différences entre Chlorella et Spiruline ? Bienfaits, Dangers, Bio…

Si nous ne devions retenir que deux compléments alimentaires santé ce serait incontestablement la chlorella et la spiruline. Ces deux Super-aliments aux exceptionnels bienfaits sur notre santé sont à la fois comparables et complémentaires !

 

→ Introduction

→ Bienfaits : deux excellents compléments alimentaires Santé

→ Principales différences entre spiruline et chlorella – Complémentarités

→ Spiruline et chlorella : deux supers aliments santé

→ Les actions communes de spiruline et chlorella

→ Spiruline et chlorella: spécificités, différences et complémentarités

→ À qui s’adresse la chlorella et la spiruline ?

→ Contre indications de la chlorella ou de la spiruline ?

→ Comment les consommer, seules ou associées ? En cure ou en permanence ?

→ Quels produits choisir : chlorella Bio, spiruline bio, origine, mode de production ?

→ Où trouver de la chlorelle bio et spiruline bio de qualité ?

 

Infographie Chlorelle Vs Spiruline

Infographie Chlorelle Vs Spiruline – Cliquez pour agrandir

• Chlorella ou chlorelle et la spirulina ou spiruline sont des micro-organismes qui s’épanouissent dans l’eau. Elles sont appelées « micro-algues » car elles sont riches en pigments photosynthétiques, elles se développent dans l’eau et elles ne possèdent pas de racines. Toutefois, seule la chlorella est une algue, la spiruline est une cyanobactérie. Les cyanobactéries ont été traditionnellement classées parmi les algues, référencées comme cyanophytes ou algues bleu-vert, mais aujourd’hui certains traités les excluent des algues. L’appellation « algue » utilisée communément, définit plus de 40 000 espèces.

• Chlorelle et spiruline sont des aliments de taille microscopique qui se situent au tout début de la chaîne alimentaire aquatique. Ce sont des « micro-algues » de la grande famille du plancton et plus précisément du phytoplancton.

Plusieurs milliers d’études ont été publiées sur ces deux supers aliments santé que sont la chlorella et la spiruline. Ils comptent parmi les organismes vivants les plus étudiés au monde depuis plus d’une cinquantaine d’années. Toutes les études in-vitro, in-vivo, et les quelques premières études cliniques de ces dernières années, attestent de leurs effets bénéfiques sur la santé sans jamais mettre en évidence d’effets délétères. En utilisant des produits de grande qualité on peut donc, sans courir le moindre risque, les tester et se laisser impressionner par leurs bienfaits dont les ressentis apparaissent étonnamment vite. En effet plus de 80% des nouveaux consommateurs perçoivent les effets avant la fin du premier mois.

Où trouver Chlorella Bio et Spiruline Bio de qualité ?

Cultivées en ★ Europe ★ en milieu parfaitement protégé.

Découvrez la Premium Chlorella et Spiruline →

 

 

Bienfaits : 2 excellents compléments alimentaires Santé

Chlorella et spiruline font partie des organismes végétaux les plus étudiés au monde depuis plus d’une cinquantaine d’années. Ces aliments possèdent des profils nutritionnels exceptionnels !

Leurs vertus les places parmi les compléments alimentaires santé au sens de la réglementation européenne [1].

En résumé, elles ont montré leurs capacités à :

  • Débarrasser notre organisme des polluants (métaux lourds et toxiques chimiques)
    • Stimuler notre immunité grâce à leur pouvoir immunomodulateur
  • Lutter contre les virus comme le virus de l’herpès labial
    • Jouer un rôle important pour prévenir et lutter contre le cancer et le diabète
    • Contribuer au bon fonctionnement de notre système cardiovasculaire, protège notre cœur et notre foie
  • Contribuer à réguler les taux de lipides et de sucre dans le sang
  • Jouer un rôle anti-inflammatoire, cicatrisant, anti-allergisant
    •  Apporter un soutien contre les états dépressifs
  • Lutter contre les carences en éléments nutritionnels essentiels
    • Améliorer la qualité de nos muqueuses et de nos phanères (peau, ongles, cheveux)
Différences entre la chlorella et la spiruline

Différences entre la chlorella et la spiruline

 

De nombreuses études in vivo in vitro et sur l’homme ont fait la preuve de leurs bienfaits sur notre santé (Martin 2018). (Panahi 2016, (Karkos 2011), (Mark 2017), comme leurs capacités à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires, pour la chlorella (Na Hee Ryu 2014Shimada 2009), ou pour la spiruline (Mazokapakis 2014Torres-Durran 2007).

Leurs capacités à réguler le taux de sucre dans le sang est une aide précieuse en cas de diabète, pour la spiruline (Ou Y 201326 Ou Y 2012Hamedifard 2019), comme pour la chlorella (Ebrahimi-Mameghani 2017Mizoguchi 2008Merchant 2001Panahi 2012).

➤ Recommandation

Compte tenu de l’absence risque à les consommer ou d’effets secondaires délétères, leur utilisation est largement recommandée en prévention mais également en accompagnement aux traitements et soins.

Principales différences entre spiruline et chlorella – Complémentarités

Chlorella et la spirulina font partie du Top 10 des compléments alimentaires santé. Ces deux produits naturels possèdent des profils nutritionnels particulièrement intéressants et des vertus sur la santé très voisines. Elles se complètent plutôt qu’elles ne s’opposent ! on vous explique tout dans ce qui suit.

• Composition de Chlorella et Spirulina

Alors que leurs teneurs moyennes en protéine, glucide et lipide sont assez comparables, leurs valeurs caloriques et leurs taux de vitamines et de sels minéraux différent quelque peu.

La chlorella est plus riche en acides gras oméga 3, vitamine A, vitamine B2 (Riboflavine), en fer et en zinc. La spiruline contient plus de vitamine B1 (Thiamine), de vitamine K1, plus de cuivre et selon la souche, elle peut contenir jusqu’à 10% de protéines en plus. La chlorella contient une vitamine B12 ou cobalamine assimilable et active pour l’homme.

Plus de précisions :

Quelques « Valeurs Moyennes » en gramme ou en % de la RJD (dose journalière recommandée), pour 3 g par jour de chlorelle ou de spiruline,  [4, 5]

pour 3 grammes de : Chlorella Spiruline  
Calories 14,8 10,4 Calories
Protéines 2 2 Grammes
Glucides 0,9 0,9 Grammes
Lipides 0,4 0,3 Grammes
Vitamine A 36,9 0,4 % de la DJR
Vitamine B2 (Riboflavine) 9,1 7,7 % de la DJR
Vitamine B1 (Thiamine) 4,1 5,7 % de la DJR
Folate 0,9 0,9 % de la DJR
Magnésium 2,83 1,8 % de la DJR
Fer 26 5,7 % de la DJR
Phosphore 3,2 0,4 % de la DJR
Zinc 17,1 0,5 % de la DJR
Cuivre 0 10,9 % de la DJR
DJR : dose journalières recommandées

Les composants de la Chlorella et de la spiruline ont fait la preuve qu’ils étaient bio assimilables et d’un totale absence de toxicité sur le cœur, le foie et les reins (Neumann 2018).

Chlorella et spiruline sont composées d’environ 50% de protéines et sont d’excellentes sources naturelles en nutriments essentiels tels que les acides gras polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6) (Otles 2001, Tokusoglu 2006), vitamines, sels minéraux et oligoéléments.

La chlorella apporte plus de calories. Elle est plus riche en acides gras polyinsaturés oméga 3, en provitamine A, vitamine B2 (riboflavine), magnésium, fer et zinc. Contrairement à la spiruline, la chlorella renferme une « vraie » vitamine B12.

La spiruline est moins calorique. Elle contient plus de vitamine B1 (Thiamine), de vitamine K1 et de cuivre. Elle renferme un taux significatif de vitamine B2 (riboflavine) et de fer. Environ 80% de sa vitamine B12 est une pseudo vitamine B12 non utilisable (voir ci-dessous)

Des études ont montré que certaines souches de spiruline peuvent contenir jusqu’à 10% de protéines en plus que la chlorella  (Lordan 2011, Bleakley 2017, Mark 2017, Neuman 2018 ). Il a été démontré que les protéines de la spiruline étaient parfaitement bien absorbées par notre organisme (Lordan 2011).

Il est intéressant de savoir que du fait de leur forte composition en protéines, la NASA utilise ces compléments pour enrichir l’alimentation des astronautes en mission (20 Karkos 2011).

• Les oméga 3 et 6

Chlorella et spiruline contiennent à peu près la même proportion de lipides et elles sont riches en acides gras polyinsaturés (AGPI ou PUFA en anglais), notamment en omégas  (Panahi 2016, Otles 2001 , Lordan 2011, Tokusoglu 2006).

Chlorella et spiruline apportent des AGPI en nature et en proportion différentes et complémentaires. En effet, la chlorella renferme plus d’oméga 3 que la spiruline qui contient essentiellement des oméga 6. (Otles 2001, Kent 2015).

➤ Remarques

Oméga 3 et oméga 6 sont des acides gras polyinsaturés dits « essentiels » car notre organisme ne les produit pas. Ils doivent absolument être introduits dans notre alimentation en quantité et proportion suffisantes. Ils sont indispensables pour le développement de nos cellules et de nos fonctions cérébrales (Di Pasquale 2009).

Un bon équilibre en acides gras dans notre alimentation, qui privilégie les acides gras polyinsaturés et limite des acides gras saturés, tend à réduire les risques de maladies cardiovasculaires  (Hooper 2012, Hooper 2015, Mozaffarian 2010, Jakobsen 2009).

Les oméga 3s ont fait la preuve de leurs nombreux effets bénéfiques sur notre santé. Ils sont notamment capables de réduire les inflammations, d’améliorer la qualité des os, de réduire les problèmes cardiaques et même certains cancers. (Cazzola 2007, Terry 2004, Ciubotaru 2003).

Si notre alimentation est riche en sources d’omégas 6, elle est pauvre en sources d’omégas 3 selon l’étude SU.VI.MAX (6)  et le rapport de l’AFSSA-ANSES [7]. Ainsi la plupart des populations, dont la population française, sont carencées en oméga 3. Il est recommandé de consommer au moins un cinquième d’omégas 3 de la consommation en omégas 6.

Dans son avis du 1er mars 2010, l’ANSES (8)  a réévalué les apports nutritionnels conseillés en lipides (dont font partie les oméga 3 et les oméga 6) : ils doivent atteindre de 35 à 40 % de l’apport énergétique total. Il est recommandé pour les adultes de consommer au maximum cinq fois plus d’oméga 6 (LA) que d’oméga 3 (DHA), soit un rapport « oméga 6 / oméga 3 » de 5. Dans la réalité le rapport moyen est souvent supérieur à 10, voire même plutôt de 15, soit beaucoup trop !

Les oméga 3 d’origine végétale, issue des algues, sont considérés comme étant plus appropriée que ceux d’origine animale. (Lenihan-Geels 2013).Il ne faut pas oublier que si les petits poissons sont riches en acides gras polyinsaturés (omégas) c’est qu’ils ont consommé du plancton, soit des micro algues qui en produisent. Toutefois, malgré leur teneur en oméga 3, la seule consommation de micro algues au dosage moyen recommandé ne permet pas d’atteindre la dose journalière recommandée. Aujourd’hui on trouve des extraits de micro algues qui permettent une bonne complémentation alimentaire en oméga 3 d’origine végétale.

• Le fer bio-assimilable

Chlorella et spiruline sont riches en fer dont l’absorption par notre organisme est au moins 5 fois plus efficace que celle en provenance de la viande. Selon les souches, 3 g de chlorella echlorial ou 12 g de spiruline peuvent fournir jusqu’à 50% de l’apport journalier recommandé pour les adultes

Il a été montré que le fer de la chlorella est bien assimilable par l’organisme (Matsuura 1991)

➤ Recommandation

En cas de besoin d’un apport en fer, la chlorella est à privilégier.

Pour information :

Les apports nutritionnels recommandés selon l’ANSES, Edition 2016 (9)  ou par l’institut de médecine américaine (Dietary Reference intakes 2001) (10), sont variables selon l’âge, le genre et l’activité physique. Pour les personnes de plus de 50 ans les apports recommandés en fer sont de 9 mg par jour alors que pour les femmes adultes et les adolescents ils sont de 16 mg. Pour les femmes enceintes les apports recommandés sont de 30 mg par jour

• Autres minéraux et oligoéléments

La chlorella est donc plus riche en fer que la spiruline mais également en phosphore et en manganèse. La spiruline, quant à elle, est beaucoup plus riche en potassium et en sodium (15 fois plus de sel) ainsi qu’en zinc que la chlorella.

Chlorella et spiruline sont riches en sels minéraux et oligoéléments. Elles contiennent toutes deux, dans les mêmes proportions, du magnésium, du calcium et du cuivre. Elles sont complémentaires dans leurs apports en fer, phosphore, manganèse, potassium, sodium et zinc. Ces éléments, en proportion significative, favorisent l’équilibre acido-basique de notre organisme.

En cas de régime il conviendra de ne pas négliger l’apport en sel de la spiruline.

• La vitamine K1

Chlorella et spiruline contiennent de la vitamine K1 indispensable à la coagulation. C’est la spiruline qui en contient le plus. En effet 3 g de spiruline peuvent apporter jusqu’à 40 microgrammes de vitamine K1, une valeur qui s’approche de la dose recommandée par les autorités sanitaires. Celle-ci est d’environ 50 microgrammes par jour par adulte, selon l’ANSES qui recommande par ailleurs de ne pas dépasser un apport complémentaire de 25 microgrammes par jour  (Rapport ANSES 2007) (11) et 2011 (12). 3 g de chlorella peuvent fournir 1,8 microgrammes de vitamine K1, une dose significative mais toutefois très éloignée de la dose journalière recommandée de 50 microgrammes.

➤ Recommandation

En cas de prise d’anticoagulant à forte dose, il conviendra de préférer la chlorella et d’éviter la spiruline. En cas de doute, il est conseillé de consulter son médecin.

• La vitamine B12

Contrairement à la spiruline, la chlorella (cultivée en tube de verre) contient une vitamine B12 bio-assimilable et active. La spiruline contient de la vitamine B12 mais il s’agit essentiellement d’une pseudo vitamine B12 encore appelée B12 analogue qui n’est pas active pour l’homme (Watanabe 1999, Watanabe 2007). Seulement 10% à 20% de la vitamine B12 de la spiruline est bio-disponible, contre 100% pour la chlorella.

Il a été démontré qu’une unique complémentation des végétariens en spiruline n’évite pas les carences en vitamine B12 (Rauma 2009).

➤ Recommandation

Les personnes qui consomment peu ou pas de viande, notamment les personnes âgées, les végétariens, les végétaliens, les personnes aux régimes sans viande doivent se complémenter en vitamine B12 assimilable. La chlorella est idéale pour cette une bonne complémentation en vitamine B12.

• Pigments / Antioxydants

Les antioxydants dans notre alimentation ont largement fait la preuve de leurs bénéfices sur la santé Douglas 2017).

Chlorella et spriuline sont riches en acides gras polyinsaturés (AGPI) qui sont des antioxydants puissants mais elles contiennent aussi d’autres antioxydants tels que des vitamine C, vitamine E, et des pigments : caroténoïdes et chlorophylles Lordan 2011.  

La spiruline est riche en phycocyanine son pigment spécifique qui est un composé antioxydant très actif. Elle contient de la chlorophylle mais en moindre proportion que la chlorella.

La chlorella ne contient pas de phycocyanine même si elle est très riche en antioxydant Elle renferme surtout de la chlorophylle, un composé antioxydant particulièrement actif (Lee 2010). C’est le végétal qui contient le plus fort taux de chlorophylle de tous les végétaux !

Pour son taux exceptionnel en chlorophylle, la chlorella est très appréciée, notamment pour nettoyer l’organisme, le détoxifier et stimuler l’activité hépatique.

Des études cliniques ont confirmé les bénéfices des antioxydants de la chlorella, notamment celle sur des fumeurs coréens qui a, par ailleurs, montré son impact positif sur la protection de l’ADN Lee 2010).

➤ Recommandation

En cas de faiblesse hépatique il peut s’avérer utile de commencer par un nettoyage du foie avec des produits naturels tels que ; Chardon Marie, artichaut … avant de prendre la chlorella. En cas de doute, on pourra choisir la spiruline. Il est recommandé de prendre conseil auprès d’un(e) naturopathe.

• Digestibilité

La spiruline ne possède pas de membrane cellulosique, elle est donc rapidement assimilée. Elle est plus facilement digérée que la chlorella et ne provoque pas de stimulation des fonctions intestinales.

Les études montrent que la chlorella a un taux de digestibilité supérieur à 70 % selon les souches et que ses protéines tout comme celles de la spiruline sont bien assimilées  (Kose Ayse 2017). Il n’existe pas d’études qui confirmeraient l’intérêt d’éclater les cellules pour les rendre plus digestes (que les cellules de chlorella soient éclatées ou intactes). Les fibres qui composent la membrane cellulosique de la chlorelle (16 à 20%) ne sont pas assimilées. Elles permettent l’élimination des métaux lourds et autres polluants qu’elles ont piégés, contribuant ainsi à donner à la chlorella sa remarquable capacité de détoxification.

➤ Recommandation

La spiruline est particulièrement bien adaptée pour les personnes anémiées ou dénutries mais également pour les sportifs et toutes personnes recherchant un complément énergétique naturel rapidement assimilable.

La chlorella sera ainsi préférée par tous ceux qui veulent stimuler leur transit intestinal ou le rééquilibrer. La spiruline dont l’assimilation est plus rapide, sera privilégiée par les sportifs.

• Action immuno-modulatrice

Propriété anti-inflammatoire

Les micro algues telles que chlorella et spiruline ont une action certaine pour lutter contre les maladies inflammatoires chroniques. Il semble que leurs propriétés anti-inflammatoires soient principalement dues aux acides gras polyinsaturés (AGPIs) qu’elles contiennent  (Lordon 2011Calder 2006 Tokusoglu 2006)

Propriété anti-tumorale

La chlorella et la spiruline ont montré qu’elles possèdent des propriétés antitumorales, anti-angiogéniques, antiprolifératives. Des études récentes ont encore confirmé qu’elles pouvaient favoriser des réductions de cellules tumorales et limiter leur croissance et leur prolifération tout en apportant une amélioration de la qualité de vie des patients sous traitement.

A l’examen des nombreux résultats de recherche, les scientifiques considèrent que la chlorella et la spiruline peuvent être des aides précieuses en prophylaxie (prévention) contre le cancer, mais également en renfort thérapeutique (durant le traitement) pour tous ceux qui suivent un traitement anti-cancéreux afin d’améliorer leur qualité de vie.

➤ Recommandation

En prophylaxie (prévention) ou en traitement, l’utilisation des deux compléments, chlorella et la spiruline, est particulièrement intéressante.

Un chapitre entier du Livre « Chlorella : Super Aliment Santé » est consacré aux résultats d’études « chlorella et cancer »

(Voir chapitre Chlorella et cancer)

• Action détoxifiante 

La chlorella est à privilégier comme solution de détoxification naturelle, efficace et sans risque pour l’élimination des métaux lourds et des dioxines. La membrane de la chlorella qui n’est pas digérée, emportera avec elle via les selles, les métaux lourds et toxiques chimiques qu’elle aura chélaté (accroché).

La spiruline pourra être associée à la chlorella pour un objectif détox. En effet, la phycocyanine a également montré qu’elle possédait des vraies propriétés détoxifiantes.

➤ Recommandation

Même si la spiruline a montré ses capacités détoxifiantes, la chlorella est à privilégier dans une option détox de l’organisme.

Il est impératif de choisir une chlorella ou une spiruline pure, sans métaux lourds et sans impuretés. Leur production sous tubes de verre est une assurance de production de qualité.

 

Spiruline bio et chlorella bio : de supers aliments santé

Offre d’essai : économisez 9 €

Chlorella et spiruline sont deux « Super Aliments », 100% naturels aux nombreuses vertus pour la santé.

Chlorella et spiruline sont autorisés par les organismes officiels en tant que compléments alimentaires (*). La spiruline était utilisée bien avant la promulgation de la loi sur les « novel food » de 1987. De ce fait, elle n’a pas fait l’objet d’une demande d’autorisation spécifique. En Europe, l’arrivée de la chlorella est plus récente, ce qui explique qu’elle soit encore peu connue. Elle a rejoint la liste positive des aliments nouveaux de l’AFSSA-ANSES [2] en 2004. Tout comme la spiruline, elle peut être proposée en tant que complément alimentaire, une terminologie encadrée par la loi.

(*) Les compléments alimentaires sont réglementés par la directive du Parlement Européen, transposée en droit français par le décret n°2006-352 [1]. Ils sont définis, selon l’article 2, comme « denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés … ».

Les autorités américaines (la FDA Food and Drug Administration) leur ont donné le statut de « produit reconnu sans risque pour la consommation » : statut GRAS  Generally Recognized as Safe pour la spirulina (GRN No. 391) et la chlorella vulgaris (GRN No.396) (3)

Détoxifiants, dopants, énergisants naturels

Chlorelle et spiruline font parties du « Top 10 » des aliments les plus riches en protéines, avec un taux dépassant les 50 % de leur poids sec ! Elles contiennent également une multitude de nutriments essentiels qui ont de nombreux effets bénéfiques sur notre santé. Elles sont d’excellents dopants naturels à utiliser en prévention santé ou en cas de faiblesses passagères ou chroniques.

Elles sont très précieuses pour les personnes anorexiques ou affaiblies par l’âge ou la maladie. Ce sont des compléments énergisants très souvent utilisés en complémentation de régimes minceurs, végétariens ou en régimes sportifs.

La chlorella bio et la spiruline bio sont les alliées incontournables des naturopathes. La plupart les prescrivent en première intention, d’autres après un premier nettoyage du foie lorsque celui-ci est jugé trop engorgé. Le chardon Marie peut être un agent utile en prévision d’un « programme détox » avec la Chlorella et la Spiruline. Ces professionnels de santé connaissent bien les vertus détoxifiantes et stimulantes de la chlorella et de la spiruline.

 

Les actions communes de spiruline et chlorella

Association Spiruline + Chlorella

Association Spiruline + Chlorella

Les bienfaits de la chlorella et de la spiruline sont nombreux ! On sait aujourd’hui qu’ils peuvent s’expliquer grâce à leurs trois actions combinées :

1) Ils nettoient /détoxifient l’organisme qui va ainsi fonctionner mieux et plus longtemps

2) Ils agissent en immuno-modulateurs et stimulent les défenses immunitaires, ils nous maintiennent donc en bonne santé en nous protégeant

3) Leurs cocktails de nutriments essentiels pallient nos carences et permettent à notre organisme un fonctionnement optimisé grâce notamment à leurs incroyables teneurs en antioxydants.

La chlorella et la spiruline nettoient notre organisme, l’enrichissent de précieux nutriments dont un ensemble d’antioxydants et stimulent notre système immunitaire.

Les vertus de la chlorella et de la spiruline sont liées au cocktail d’éléments précieux qui les composent mais également à la synergie qui existe entre ces derniers. Elles stimulent nos défenses naturelles et leurs propriétés anti-tumorales ont été démontrées. Elles nettoient notre organisme des nombreux polluants qu’il accumule au fil du temps.

Elles préviennent nos carences alimentaires et ralentissent les effets du vieillissement sur nos cellules grâce notamment à leurs fortes teneurs en antioxydants et à leurs précieux nutriments.

Notre expérience de près de 20 ans en tant que distributeur de micro-algues cultivées sous tubes de verre, nous a appris que les consommateurs de chlorella et de spiruline sont ceux qui ont pleinement conscience qu’ils sont les seuls à pouvoir agir sur leur santé et leur bien-être. Ces compléments santé font pleinement partie de leur mode de vie qu’ils s’appliquent à construire le plus équilibré et harmonieux possible. En effet la consommation de compléments Santé s’inscrit dans une démarche d’hygiène de vie contrôlée avec en premier lieu, une alimentation saine et diversifiée, des activités physiques et mentales régulières.

 

Spiruline et chlorella: spécificités, différences et complémentarités

La chlorella et ses bienfaits

Chlorella, micro algue d'eau douce

Chlorella, micro algue d’eau douce

• La chlorella est une micro algue ou microphyte, composant du phytoplancton qui appartient au groupe des Chlorophycées

• La chlorella est une algue d’eau douce, un organisme végétal unicellulaire de forme sphérique. Apparue sur terre il y a environ 2,5 milliards d’année, la chlorella est composée d’une cellule eucaryote (qui possède un noyau) dont la taille de 5 à 10 µm est voisine de celle d’un globule rouge.

• La composition de la chlorella est un impressionnant cocktail d’éléments nutritionnels. Elle possède un pourcentage élevé de protéines (environ 50%), l’intégralité des acides aminés dont les 8 essentiels. Elle renferme une proportion significative d’antioxydants, notamment le plus fort taux de chlorophylle de tous les végétaux (3 à 5%). Elle contient une multitude de vitamines, enzymes, peptides, minéraux et oligo éléments, acides gras polyinsaturés qui représentent un véritable cocktail au pouvoir bénéfique sur la santé. Ce cocktail constitue ce que l’on nomme communément le facteur de croissance ou CGF pour « Chlorella Growth Factor ».

• Le facteur de croissance de la chlorella confère à la micro algue ses propriétés exceptionnelles de développement et de régénération. Il explique les capacités revitalisantes et réparatrices de la chlorella sur les tissus dont il stimule la production ou la reconstruction.

• Parmi les nombreuses propriétés bénéfiques de la chlorophylle, elle possède un exceptionnel pouvoir nettoyant ou détoxifiant, aujourd’hui largement prouvé. C’est aussi un puissant antioxydant qui freine l’oxydation des cellules. Les propriétés de la chlorophylle, notamment celle de la chlorella, sont également bien documentées dans la littérature scientifique et médicale.

• La chlorella est connue pour ses propriétés énergisantes et stimulante de notre système immunitaire.

A noter que si la chlorella stimule la régénération cellulaire. Ses pouvoirs immuno-modulateurs et anti-tumoraux sont tels qu’ils ne favorisent pas la croissance des cellules cancéreuses. Des études qui le prouvent ont été publiées. Un chapitre entier est consacré aux résultats d’études « chlorella et cancer » dans le livre « Chlorella : Le Super Aliment santé »

• La chlorella a montré par ses propriétés immuno-modulatrices qu’elle pouvait réguler les taux de lipides (hypolipidémiante) et de sucre dans le sang (protection au diabète de type 2).

• La chlorella vulgaris est une microalgue bien connue pour ses propriétés nettoyantes ou détoxifiantes. Elle élimine les métaux lourds (plomb, mercure, arsenic, cadmium…), dioxines, PCBs grâce notamment à sa forte teneur en chlorophylle et à sa membrane chélatrice, capable de les fixer. Cette membrane possède une hyper affinité avec les métaux lourds et divers composés chimiques tels que les PCBs. La membrane de la Chlorella n’est pas assimilée, ainsi, une fois chargée des composés toxiques qu’elle a accrochés lors de son passage dans tout notre système digestif, elle se dirige vers la sortie ou elle est éliminée via les selles.

• La chlorella contient un fort taux d’antioxydants et des prébiotiques. Elle stimule l’activité digestive et intestinale tout en équilibrant la flore. Elle participe à notre prévention des maladies et du vieillissement.

• Elle favorise le rééquilibre de la flore et règle les problèmes de constipation. Par son action sur notre intestin, la chlorella ne se contente pas de régler nos problèmes de constipation, elle intervient sur notre bien-être tout entier. Nous avons maintenant la preuve que notre santé dépend du bon équilibre de notre flore intestinale ou microbiote. En effet, celui-ci est largement impliqué dans notre système immunitaire mais il est le siège de la production de neurotransmetteurs tels que la sérotonine (l’hormone du bonheur) et la mélatonine (l’hormone du sommeil).

• La chlorella cultivée sous tube de verre est particulièrement riche en vitamine B12 bio assimilable. Notre organisme ne produit pas de vitamine B12, elle doit donc être introduite par notre alimentation. On en trouve principalement dans la viande.

Une consommation quotidienne de 3 à 5g de Chlorella apporte les besoins recommandés en vitamine B12. Il a été montré qu’une consommation de Chlorella ou de Nori (Rauma 1995)  permet de complémenter les végétariens en vitamine B12.

Où trouver de la chlorella bio ? →

 

La spiruline et ses vertus

/blog/infographie-chlorella-spiruline/

Spiruline, cyanobactérie d’eau saumâtre

• La spiruline est un microphyte, composant du phytoplancton qui appartient au groupe des Cyanobactéries. Cette cyanobactérie, communément appelée « algue bleue », est un organisme deux fois plus ancien que la chlorella sur l’échelle de notre planète ! La Spiruline, organisme unicellulaire, a une structure procaryote (dépourvue de noyau) typique des bactéries. La photosynthèse se produit directement dans le cytoplasme de la cellule. Elle est la principale espèce de cyanobactérie cultivée industriellement pour ses propriétés reconnues sur notre santé.

• La spiruline est composée d’un super cocktail d’éléments nutritionnels précieux pour la santé. Elle possède un pourcentage élevé de protéines (environ 60%), l’intégralité des acides aminés dont les 8 essentiels. Elle renferme des vitamines, enzymes, peptides, minéraux, acides gras polyinsaturés.

• La spiruline a montré ses propriétés énergisantes et stimulantes pour notre système immunitaire.

• La spiruline possède des propriétés immuno-modulatrices qui sont en mesure de modérer les niveaux de graisses dans le sang (dyslipidémie).

• La spiruline contient de la phycocyanine (environ 20%) et de la phycocyanobiline (environ 1%), de supers pigments antioxydants, équivalent de «l’EPO». Elle doit à ces pigments super actifs très particuliers sa couleur bleue mais aussi la plupart de ses propriétés et notamment sa capacité à régénérer nos cellules sanguines.

La phycocyanine et phycocyanobiline ont montré leurs capacités à accroître la performance, l’endurance et la récupération musculaire.

La phycocyanine est un puissant antioxydant reconnue actif pour la détoxication et dont les propriétés antitumorales ont été démontrées.

La phycocyanine et phycocyanobiline ont fait la preuve de leurs exceptionnelles propriétés sur notre santé. Les résultats d’études sur les bienfaits de ces pigments très spécifiques à la Spiruline sont particulièrement nombreux et bien documentés dans la littérature scientifique et médicale.

Où trouver de la spiruline bio ? →

 

A qui s’adresse la chlorella et la spiruline ?

La chlorella et la spiruline s’adressent à une très large population. Chacun pourra profiter de leurs bienfaits selon ses besoins.

La chlorella et la spiruline sont des aliments détoxifiants, énergisants et stimulants qui sont :

• Très appréciés par les personnes affaiblies par la maladie ou par l’âge,
• Conseillés pour les personnes qui souffrent de problèmes en rapport avec des polluants tels que les métaux lourds, pour une détox douce et sans risque
• Recommandés pour les enfants, les adolescents, les séniors et les femmes enceintes ou allaitantes,
• Conseillés en complémentation alimentaire lors de régimes minceurs ou végétariens,
• Conseillées en cas de faim chronique, glycémie, diabète (type 2)
• Particulièrement recommandées pour les personnes ayant des problèmes chroniques tels que la constipation, des problèmes gastro intestinaux, des allergies
• Particulièrement recommandées pour les personnes qui souffrent d’affections chroniques tels ; herpès, candida albicans, aphtes, mycoses ou de maladie inflammatoire
• Très appréciées par tous ceux qui ont des problèmes de peau, d’ongles, de cheveux
• Appréciées par ceux qui connaissent des passages dépressifs, des problèmes de sommeil
• Très appréciés par les grands sportifs qui cherchent à augmenter leurs performances avec des produits naturels. Le désormais célèbre athlète Kilian Jornet, spécialiste de l’ultra-trail, prend par exemple de la spiruline lorsqu’il manque de fer.

Ces aliments s’adressent à tous ceux qui ont décidé de bien vieillir et qui prennent leur santé en main.

 

Contre indications de la chlorella ou de la spiruline ?

Aucune toxicité n’a jamais été observée avec la chlorella ou la spiruline avec des produits dont la qualité est incontestable.

Etant donné la richesse en fer bio assimilable de la chlorelle et de la spiruline, les personnes qui souffrent d’hémochromatose (excès de fer) ne doivent pas en consommer.

Avant de consommer de la spiruline qui contient une forte teneur en vitamine K1, les personnes qui prennent de fortes doses d’anticoagulants, doivent au préalable, prendre l’avis de leur médecin.

Dans son rapport de 2014, l’ANSES (13) considère que la spiruline n’est pas indiquée aux personnes atteintes de phénylcétonurie (maladie génétique rare liée à l’accumulation de l’acide aminé phénylalanine dans l’organisme) car elle contient de la phénylalanine. Il en est de même pour les personnes qui présentent un terrain allergique.

 

Comment les consommer, seules ou associées  ? En cure ou en permanence ?

• Les premières prises de chlorella et spiruline :

Il est possible que les premières prises de chlorella provoquent quelques nausées et des diarrhées. Ces effets peuvent être dus à une réaction hépatique trop vive sur un foie qui a besoin d’être nettoyer en premier lieu. Ces désagréments peuvent être provoqués par la chlorophylle. Les spécialistes de la détoxification aux métaux lourds considèrent que les premières réactions pénibles peuvent être révélatrices d’un fort niveau d’intoxication mais qu’en l’absence de perception le nettoyage est bien effectif.

Ainsi, pour une première utilisation de la Chlorella mais également de la spiruline, il est recommandé de commencer par un faible dosage et d’augmenter très progressivement, 1 comprimé par jour puis 2, puis 3 …, jusqu’au dosage souhaité.

• Dosages utilisés dans le cadre des études scientifiques et médicales :

Le dosage de la spiruline qui a été utilisé dans le cadre des études scientifiques et médicales varie entre 1 et 10 g par jour par adulte. Les études publiées avec la chlorella utilisent entre 1 et 20 g de chlorelle par jour et par adulte.

Les dosages recommandés par les professionnels de santé varient entre 3 et 5g par jour en utilisation pour de prévention santé et jusqu’à 20 g en phase de détoxication.

• Choix et dosage dépendent de ses propres besoins ou objectifs :

Pour des effets optimisés, la chlorella et/ou la spiruline doivent être consommées quotidiennement. La régularité des prises est importante. Même si les effets, notamment sur le tonus et le mieux-être, sont ressentis avant la fin du premier mois, l’efficacité optimale nécessite une consommation dans la durée, environ 3 mois, la durée moyenne d’une cure.

Pour un objectif de simple prévention santé, on peut choisir de consommer alternativement la chlorella et la spiruline.  Le dosage recommandé est de 3 à 5 g par jour par jour pour un adulte. Une cure par produit est d’au moins 3 mois.

Pour une recherche d’amplification de l’effet dopant, l’association chlorella et spiruline est recommandée. Le dosage de la chlorella et de la spiruline prises en association peut varier de 2 à 5 g par jour et par produit pour un adulte.

Selon ses propres besoins on choisira de consommer la chlorella et la spiruline, seules ou associées, en cures (de 3 mois, 2 cures par an) ou tout au long de l’année.

 

Quels produits choisir : chlorella bio, spiruline bio, origine, mode de production ?

Micro algues cultivées sous tube de verre en Europe

Micro algues cultivées sous tube de verre en Europe

Face à l’importance de l’offre sur le marché aujourd’hui, il est difficile de se faire une idée des produits à choisir. Il convient de savoir également ceux qu’il vaut mieux éviter !

Des enquêtes récentes montrent que les algues qui proviennent d’Asie, souvent présentées comme étant « bio » ou « organiques » peuvent être polluées aux métaux lourds ou contiennent un fort taux de toxines … (Heussner 2012)

• Vérifier la provenance et le mode de culture des micro algues

La majorité des micro-algues vendues en Europe provient d’Asie. Elles sont cultivées à ciel ouvert dans des conditions économiquement très rentables. Elles sont vendues à des prix qui peuvent être très bas mais la plupart sont à éviter. Il est très important de vérifier la provenance et le mode de culture des micro-algues. Celles qui sont cultivées en milieu fermé et contrôlé, notamment sous tubes de verre, sont les micro-algues aux meilleures garanties de pureté et de qualité. Il existe aujourd’hui de la chlorella bio et spiruline bio cultivées en Europe.

On trouve aujourd’hui des micro-algues cultivées dans des « fermenteurs », en France. Elles sont pures mais, peut-être trop ! En effet elles sont cultivées en absence totale de lumière dans un milieu quasiment stérile. Ces conditions de production sont artificielles car un végétal se développe naturellement grâce à la photosynthèse. Ces conditions expliquent l’absence de vitamine B12 dans ces micro-algues. Il convient de noter que toutes les études scientifiques et médicales qui confirment les bienfaits des Chlorella et Spiruline ont été réalisées avec des micro-algues qui se sont développées naturellement par photosynthèse.

• Recommandations

Il est recommandé de choisir des micro algues ou des algues cultivées en Europe et qui se développent par photosynthèse et non par fermentation. La culture sous tube de verre est à privilégier pour ses conditions de culture naturelles et ses garanties de qualité.

Où trouver Chlorella Bio et Spiruline Bio de qualité ?

Cultivées en ★ Europe ★ en milieu parfaitement protégé.

Découvrez la Premium Chlorella et Spiruline →

 

Différences entre Chlorella et Spiruline ? Bienfaits, Dangers, Bio…
4.4 (88.75%) 64 votes

Sources

(1) Décret n°2006-352 du 20 mars 2006 relatif aux compléments alimentaires ; J.O.R.F. Lois et décrets ; 25 mars 2006 : 4543

(2)  l’AFSSA rejoint l’ANSES : L’AFSSA ou agence Français de Sécurité Sanitaire des Aliments créée en 1999 fusionne en juillet 2010 avec l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail pour former l’Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).

(3)  La FDA, Food and Drug Administration, statut GRAS  Generally Recognized as Safe) pour la spirulina (GRN No. 391) et la chlorella vulgaris (GRN No.396)

(4)  Self Nutrition data : Chlorella

(5)  Self Nutrition data : Spiruline  Published:4/1/2019

(6) SU.VI.MAX. : Etude sur la « Supplémentation en vitamines et minéraux anti-oxydants »

(7) AFSSA saisine 2001-SA-0104 Les acides gras de la famille des oméga 3 et système cardiovasculaire » intérêt nutritionnel et allégations

(8) AFSSA Rapport : Acides gras de la famille oméga 3 et système cardiovasculaires : intérêt nutritionnel et allégations

(9) ANSES et ANC Apports nutritionnels conseillés pour la population Française, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, 3e édition, Ed. Tec & Doc, ANSES rapports 2016 Références nutritionnelles édition scientifique

(10) Washington (DC): National Academies Press (US); 2001. Dietary Reference Intakes for Vitamin A, Vitamin K, Arsenic, Boron, Chromium, Copper, Iodine, Iron, Manganese, Molybdenum, Nickel, Silicon, Vanadium, and Zinc. Institute of Medicine (US) Panel on Micronutrients.

(11)  ANSES –Saisine n°2007-SA-0315    AVIS de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à l’évaluation des teneurs en vitamines et minéraux des denrées enrichies et des compléments alimentaires: synthèse

(12) ANSES Saisine n° 2011-SA-0328 : AVIS de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à la demande d’évaluation du rapport d’évaluation initiale des autorités allemandes concernant la mise sur le marché d’un nouvel ingrédient alimentaire : vitamine K2, ou ménaquinone, synthétique

(13) ANSES Saisine n°2014-SA-0096 Avis relatif aux «risques liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la spiruline»

 

Liste des publications, dans l’ordre d’apparition dans le texte :

Martín P. Caporgno* and Alexander Mathys Trends in Microalgae Incorporation Into Innovative Food Products With Potential Health Benefits   Front Nutr. 2018; 5: 58.

Panahi YDarvishi BJowzi NBeiraghdar FSahebkar AChlorella vulgaris: A Multifunctional Dietary Supplement with Diverse Medicinal PropertiesCurr Pharm Des. 2016;22(2)

D. Karkos, 1 ,* S. C. Leong, 1 C. D. Karkos, 2 N. Sivaji, 1 and D. A. Assimakopoulos 3 Spirulina in Clinical Practice: Evidence-Based Human Applications Evid Based Complement Alternat Med. 2011; 2011: 531053

Mark L. Wells,1 Philippe Potin,2 James S. Craigie,3 John A. Raven,4,5 Sabeeha S. Merchant,6 Katherine E. Helliwell,7,8 Alison G. Smith,7 Mary Ellen Camire,9 and Susan H. Brawley Algae as nutritional and functional food sources: revisiting our understanding J Appl Phycol. 2017; 29(2): 949–982.

Na Hee Ryu,1 Yeni Lim,1 Ji Eeun Park,1 Joohee Kim,2 Ji Yeon Kim,3 Sung Won Kwon4 and Oran Kwon Impact of daily Chlorella consumption on serum lipid and carotenoid profiles in mildly hypercholesterolemic adults: a double-blinded, randomized, placebo-controlled study Nutr J. 2014; 13: 57

Shimada M1Hasegawa TNishimura CKan HKanno TNakamura TMatsubayashi TAnti-hypertensive effect of gamma-aminobutyric acid (GABA)-rich Chlorella on high-normal blood pressure and borderline hypertension in placebo-controlled double blind study. Clin Exp Hypertens. 2009 Jun;31(4):342-54.

Mazokopakis EE1Starakis IKPapadomanolaki MGMavroeidi NGGanotakis ESThe hypolipidaemic effects of Spirulina (Arthrospira platensis) supplementation in a Cretan population: a prospective study. J Sci Food Agric. 2014 Feb;94(3):432-7.

Patricia V Torres-Duran,1 Aldo Ferreira-Hermosillo,1 and Marco A Juarez-Oropeza  Antihyperlipemic and antihypertensive effects of Spirulina maxima in an open sample of mexican population: a preliminary report Lipids Health Dis. 2007; 6: 33.

Ou Y1Lin LYang XPan QCheng XAntidiabetic potential of phycocyanin: effects on KKAy mice. Pharm Biol. 2013 May;51(5):539-44.

Ou Y1Lin LPan QYang XCheng XPreventive effect of phycocyanin from Spirulina platensis on alloxan-injured mice. Environ Toxicol Pharmacol. 2012 Nov;34(3):721-6

Hamedifard Z1Milajerdi A2,3Reiner Ž4Taghizadeh M1Kolahdooz F5Asemi Z1.The effects of spirulina on glycemic control and serum lipoproteins in patients with metabolic syndrome and related disorders: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials Phytother Res. 2019 Jul 29. doi: 10.1002/ptr.6441.

Ebrahimi-Mameghani M1Sadeghi Z2Abbasalizad Farhangi M3Vaghef-Mehrabany E4Aliashrafi S5 Glucose homeostasis, insulin resistance and inflammatory biomarkers in patients with non-alcoholic fatty liver disease: Beneficial effects of supplementation with microalgae Chlorella vulgaris: A double-blind placebo-controlled randomized clinical trial.. Clin Nutr. 2017 Aug;36(4):1001-1006.

Mizoguchi T1Takehara IMasuzawa TSaito TNaoki YNutrigenomic studies of effects of Chlorella on subjects with high-risk factors for lifestyle-related disease. J Med Food. 2008 Sep;11(3):395-404.

Merchant RE1Andre CAA review of recent clinical trials of the nutritional supplement Chlorella pyrenoidosa in the treatment of fibromyalgia, hypertension, and ulcerative colitis. Altern Ther Health Med. 2001 May-Jun;7(3):79-91.

Panahi Y1Ghamarchehreh MEBeiraghdar FZare RJalalian HRSahebkar AInvestigation of the effects of Chlorella vulgaris supplementation in patients with non-alcoholic fatty liver disease: a randomized clinical trial. Hepatogastroenterology. 2012 Oct;59(119):2099-2103.

Hercberg S1Galan PPreziosi PBertrais SMennen LMalvy DRoussel AMFavier ABriançon SThe SU.VI.MAX Study: a randomized, placebo-controlled trial of the health effects of antioxidant vitamins and minerals. Arch Intern Med. 2004 Nov 22;164(21):2335-42.

Ulrike Neumann,1 Felix Derwenskus,2 Andrea Gille,3 Sandrine Louis,1,3 Ulrike Schmid-Staiger,4 Karlis Briviba,3 and Stephan C. Bischoff1,*Bioavailability and Safety of Nutrients from the Microalgae Chlorella vulgaris, Nannochloropsis oceanica and Phaeodactylum tricornutum in C57BL/6 Mice  Nutrients. 2018 Aug; 10(8): 965.

Otleş S1Pire RFatty acid composition of Chlorella and Spirulina microalgae speciesJ AOAC Int. 2001 Nov-Dec;84(6):1708-14.

Tokuşoglu  M.K. üUnal  Biomass Nutrient Profiles of Three Microalgae: Spirulina platensis, Chlorella vulgaris, and Isochrisis galbana  Food Science publication  20 July 2006

Sinéad LordanR. Paul Ross, and Catherine Stanton Marine Bioactives as Functional Food Ingredients: Potential to Reduce the Incidence of Chronic Diseases Mar Drugs. 2011; 9(6): 1056–1100.

Stephen Bleakley1,2 and Maria Hayes1,*  Algal Proteins: Extraction, Application, and Challenges Concerning Production Foods. 2017 May; 6(5): 33.

Mark L. Wells,1 Philippe Potin,2 James S. Craigie,3 John A. Raven,4,5 Sabeeha S. Merchant,6 Katherine E. Helliwell,7,8 Alison G. Smith,7 Mary Ellen Camire,9 and Susan H. Brawley Algae as nutritional and functional food sources: revisiting our understanding J Appl Phycol. 2017; 29(2): 949–982.

Ulrike Neumann,1 Felix Derwenskus,2 Andrea Gille,3 Sandrine Louis,1,3 Ulrike Schmid-Staiger,4 Karlis Briviba,3 and Stephan C. Bischoff1,*Bioavailability and Safety of Nutrients from the Microalgae Chlorella vulgaris, Nannochloropsis oceanica and Phaeodactylum tricornutum in C57BL/6 Mice  Nutrients. 2018 Aug; 10(8): 965

D. Karkos, 1 ,* S. C. Leong, 1 C. D. Karkos, 2 N. Sivaji, 1 and D. A. Assimakopoulos 3 Spirulina in Clinical Practice: Evidence-Based Human Applications Evid Based Complement Alternat Med. 2011; 2011: 531053

Panahi YDarvishi BJowzi NBeiraghdar FSahebkar AChlorella vulgaris: A Multifunctional Dietary Supplement with Diverse Medicinal PropertiesCurr Pharm Des. 2016;22(2)

Megan Kent, 1 Heather M. Welladsen, 1 Arnold Mangott, 1 , 2 and Yan Li Nutritional Evaluation of Australian Microalgae as Potential Human Health Supplements PLoS One. 2015; 10(2)

Di Pasquale MG1The essentials of essential fatty acidsJ Diet Suppl. 2009;6(2):143-61

Hooper L1Summerbell CDThompson RSills DRoberts FGMoore HJDavey Smith GReduced or modified dietary fat for preventing cardiovascular disease. Cochrane Database Syst Rev. 2012 May 16;(5):CD002137.

Hooper L1Martin NAbdelhamid ADavey Smith GReduction in saturated fat intake for cardiovascular diseaseCochrane Database Syst Rev. 2015 Jun 10;(6):CD011737

Mozaffarian D1Micha RWallace SEffects on coronary heart disease of increasing polyunsaturated fat in place of saturated fat: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials PLoS Med. 2010 Mar 23;7(3):e1000252. doi: 10.1371

Jakobsen MU1O’Reilly EJHeitmann BLPereira MABälter KFraser GEGoldbourt UHallmans GKnekt PLiu SPietinen PSpiegelman DStevens JVirtamo JWillett WCAscherio AMajor types of dietary fat and risk of coronary heart disease: a pooled analysis of 11 cohort studies. Am J Clin Nutr. 2009 May;89(5):1425-32

Cazzola R1Russo-Volpe SMiles EARees DBanerjee TRoynette CEWells SJGoua MWahle KWCalder PCCestaro BAge- and dose-dependent effects of an eicosapentaenoic acid-rich oil on cardiovascular risk factors in healthy male subjectsAtherosclerosis. 2007 Jul;193(1):159-67.

Terry PD1Terry JBRohan TELong-chain (n-3) fatty acid intake and risk of cancers of the breast and the prostate: recent epidemiological studies, biological mechanisms, and directions for future research. J Nutr. 2004 Dec;134(12 Suppl):3412S-3420S

Ciubotaru I1Lee YSWander RCDietary fish oil decreases C-reactive protein, interleukin-6, and triacylglycerol to HDL-cholesterol ratio in postmenopausal women on HRT. J Nutr Biochem. 2003 Sep;14(9):513-21.

Georgia Lenihan-Geels,1,* Karen S. Bishop,2 and Lynnette R. Ferguson1,2,3 Alternative Sources of Omega-3 Fats: Can We Find a Sustainable Substitute for Fish? Nutrients. 2013 Apr; 5(4): 1301–1315.

Matsuura E1Nemoto THozumi HIzumi KSaito YIshida HFukimbara TKawahara HEffect of chlorella on rats with iron deficient anemia.  Kitasato Arch Exp Med. 1991 Dec;64(4):193-204.

WATANABE F, KATSURA H. Pseudo-vitamin B12 is the predominant cobalamide of the algal health food, spirulina tablets. J.Agri Food Chem, 1999 Nov; 47(11):4736-41

WATANABE F Vitamin B12 sources and bioavailability, Exp Biol Med (Maywood) 2007 Nov; 232(10):1266-74

Rauma AL1Törrönen RHänninen OMykkänen H.  Vitamin B-12 status of long-term adherents of a strict uncooked vegan diet (« living food diet ») is compromisedJ Nutr. 1995 Oct;125(10):2511-5.

Douglas W. Wilson,1,2,* Paul Nash,2 Harpal Singh Buttar,3 Keith Griffiths,4 Ram Singh,5 Fabien De Meester,6 Rie Horiuchi,7 and Toru TakahashiThe Role of Food Antioxidants, Benefits of Functional Foods, and Influence of Feeding Habits on the Health of the Older Person: An Overview Antioxidants (Basel). 2017 Dec; 6(4): 81

Lee SH1Kang HJLee HJKang MHPark YKSix-week supplementation with Chlorella has favorable impact on antioxidant status in Korean male smokers. Nutrition. 2010 Feb;26(2):175-83.

Ayse KoseMehmet O. OzenMurat Elibol, and Suphi S. Oncel  Investigation of in vitro digestibility of dietary microalga Chlorella vulgaris and cyanobacterium Spirulina platensis as a nutritional supplement 3 Biotech. 2017 Jul; 7(3): 170.

Calder PCn-3 Polyunsaturated fatty acids, inflammation, and inflammatory diseases. Am J Clin Nutr. 2006;83:1505–1519

Tokuşoglu  M.K. üUnal  Biomass Nutrient Profiles of Three Microalgae: Spirulina platensis, Chlorella vulgaris, and Isochrisis galbana  Food Science publication  20 July 2006

Heussner AH1Mazija LFastner JDietrich DR Toxin content and cytotoxicity of algal dietary supplementsToxicol Appl Pharmacol. 2012 Dec 1;265(2):263-71

 

Différences entre Chlorella et Spiruline ? Bienfaits, Dangers, Bio…
4.4 (88.75%) 64 votes